Menu
Phytplus Shake Minceur

SHAKE MINCEUR (500g)

Noté 4.20 sur 5 basé sur 5 notations client
(5 avis client)

27,00

Idéale comme en-cas équilibré, ce Shake minceur proteiné se mélange instantanément et son goût chocolat est extra.

  • Composé de 3 sources de protéines et de thé vert
  • Optimisé pour la perte / stabilisation de poids
  • Saveur chocolat
  • 16 shakers

Description du produit

Grâce à ses 3 sources de protéines et à la présence de thé vert (action brûle graisse), le Shake protéiné minceur deviendra votre allié de tous les jours dans votre perte / stabilisation de poids.

Idéale comme en-cas équilibré, ce Shake minceur protéine se mélange instantanément et son goût chocolat est extra ! Protéines Probiotiques Vitamines Thé vert G Biol

500 Grammes équivaut 16 shakers

INDICATION :
SHAKE MINCEUR est une solution optimale pour la perte de poids.

A QUI EST DESTINÉ LE PRODUIT ?
Tout le monde.

Apports Nutritionnels

Ingrédients

Ingrédient Descriptif
Ortie Riche en minéraux, fonction remineralisante, action diurèse, élimination chlorure et d’uree, diurétique, jambes légères, bien être.
THÉ VERT Le thé vert originaire de Chine est traditionnellement connu pour ses vertus digestives. Les feuilles de thé vert, en stimulant la lipolyse et la thermogenèse, permettent de mobiliser et d’évacuer plus vite les graisses de réserve. En effet, les flavonoïdes
qu’elles contiennent, favoriseraient l’élimination des graisses par les voies naturelles (lipolyse). La teneur en caféine du thé vert lui donne le pouvoir de brûler les graisses en agissant sur le Système Nerveux Sympathique (thermogénèse). Le thé vert freine et réduit l’absorption intestinale des lipides et des glucides en inhibant certaines enzymes digestives grâce à ces polyphénols.Ainsi, une partie des lipides et des sucres ne sera pas assimilée par l’organisme, ni stockée dans les tissus graisseux.
La caféine présente dans les feuilles participe à cette action lipolytique. Par son rôle anti-asthénique, elle permet de lutter contre les baisses de forme qui peuvent accompagner les régimes.
Parmi les autres principes actifs des feuilles de thé vert, on note la présence de tanins : la théobromine et la théophylline, connus pour leurs propriétés diurétiques (facilitant l’élimination de l’eau). Des études ont montré que les l’EGCG du thé vert réduisent la différenciation et la prolifération des adipocytes, la lipogénèse, la masse grasse, l’absorption des graisses tout en augmentant l’oxydation des graisses et la thermogénèse. D’autres propriétés sont attribuées au thé vert. Celui-ci est un excellent
antioxydant. Ce sont les polyphénols dont les trois principaux sont les catéchines, les théflavines et les théarubigines, qui lui confèrent cette propriété. Il semble que l’EGCG agisse également sur le système de contrôle de l’appétit.
La whey est une source riche en glutamine, acide aminé fortement présent dans les muscles et fortement catabolisé par l’effort musculaire. La whey est également une excellente source en BCAA (Acides Aminés Branchés), essentiels à la récupération et à la croissance musculaire. De plus, la whey présente l’avantage d’avoir une haute digestibilité. Elle est traditionnellement utilisée pour une action anabolique rapide.
CASÉINE La caséine est la protéine la plus abondante du lait. Elle est riche en glutamine, dont la caractéristique principale est sa lenteur de digestion. La caséine libère des acides aminés dans le sang sur une longue période ce qui en fait une protéine anticatabolisante.
ALBUMINE D’OEUF L’albumine d’oeuf contenue dans le blanc d’oeuf possède neuf acides aminés essentiels en proportions idéales pour des besoins nutritionnels. Ces acides aminés ne sont pas synthétisés par l’organisme qui est obligé de les trouver dans l’alimentation. Les protéines d’oeuf sont utilisées pour une stimulation anabolique intermédiaire.
LEUCINE La leucine est un acide aminé branché essentiel (B.C.A.A.). Cet acide aminé joue un rôle intéressant pour la musculation. La leucine assure le maintient de la balance azotée, c’est-à-dire qu’elle garantie l’équilibre de la synthèse et de la dégradation des protéines.
Ainsi, elle préserve la masse musculaire. En effet, elle améliore l’assimilation des protéines et réduit le processus de catabolisme (limite la destruction musculaire). De plus, elle préserve le glycogène musculaire.
G.BIOL®
  • Inuline :
    L’inuline est une fibre traditionnellement reconnue pour aider à reconstituer la flore intestinale perturbée. En effet elle a une influence positive sur la flore bifidogène en activant de façon sélective la croissance de ces bactéries, au détriment de la flore pathogène. L’inuline est également utilisée pour améliorer l’hygiène et le transit intestinal pour une meilleure digestion.
  • Gelée royale :
    C’est un produit de sécrétion des abeilles ouvrières qui nourrissent ainsi toutes les larves de la colonie pendant les premiers jours de leur vie et les reines durant toute leur existence.
    La gelée royale est une substance laiteuse et gélatineuse composée d’éléments indispensables que sont les glucides, protides, lipides, vitamines, substances minérales et oligo-éléments. L’ensemble constitue un concentré nutritif très riche qui permet à la gelée royale d’être
    considérée comme revitalisante, dynamisante et rééquilibrante.
    La gelée royale est traditionnellement reconnue pour ses propriétés stimulantes et tonifiantes, avec augmentation des capacités physiques, intellectuelles et accroissement de la résistance au stress. Elle est traditionnellement recommandée pour combattre la fatigue
    passagère, dans les cas d’asthénie et de surmenage.
  • Ginseng :
    Le ginseng est une plante vivace d’origine asiatique dont on utilise la racine. Le ginseng est traditionnellement reconnu pour être un tonique général, mais c’est également un revitalisant. Il stimule les défenses immunitaires et améliore les performances physiques et
    intellectuelles.
ISOLEUCINE L’isoleucine est également un B.C.A.A. essentiel. Elle participe à la production d’énergie pour le muscle. De plus, elle stabilise et régule le taux de glucose dans le sang et est aussi nécessaire à la formation de l’hémoglobine. Elle aide à la synthèse et au maintien des protéines
dans le corps. Ainsi, elle permet d’aider à la récupération musculaire après un effort physique.
VALINE La valine est un acide aminé essentiel branché. On le trouve en forte concentration dans les tissus musculaires. Elle possède des effets stimulants sur le métabolisme musculaire. Elle aide à la récupération des muscles et la croissance des tissus. Comme tous les acides aminés
branchés, elle peut servir de source d’énergie musculaire et préserver les réserves de glucose par ce biais.
La valine est utilisée pour la croissance, la récupération et la réparation des muscles. Cet acide aminé est un anti-catabolisant et anabolisant.
GLUTAMINE La glutamine ou L-glutamine est l’acide aminé le plus abondant dans le sang et les muscles. Elle joue un rôle dans la synthèse des protéines. Elle n’est pas considérée comme un acide aminé essentiel parce que le corps est capable de la synthétiser lui-même en fonction de ses
besoins. La glutamine est principalement utilisée pour stopper le catabolisme, relancer l’anabolisme et stimuler la production d’hormones de croissance (nécessaire pour stimuler la croissance des tissus). Elle joue un double rôle au niveau des intestins : elle participe à la
structure de l’intestin, aide à la digestion des protéines de l’alimentation.
Elle joue également un rôle dans le bon fonctionnement du système immunitaire et réduirait le syndrome du surentrainement (forme d’épuisement et d’affaiblissement des défenses immunitaires de l’organisme, qui touche un athlète après une activité particulièrement exigeante sur le plan de l’endurance physique). Après l’exercice intense, les réserves musculaires en glutamine diminuent et si le temps de récupération est insuffisant pour les reconstituer, une carence risque de survenir, ce qui rendra le sportif vulnérable aux infections.
ARGININE L’arginine est un acide aminé « semi-essentiel » du fait que l’organisme le synthétise normalement en fonction de ces besoins. L’organisme tire l’arginine des aliments tels que les légumineuses, certaines céréales comme le riz brun, l’avoine et le sarrasin ainsi que de la viande
rouge, la volaille, le poisson, les produits laitiers, les noix.
L’arginine joue un rôle dans la sécrétion de certaines hormones, notamment l’hormone de croissance. A partir de l’arginine, le corps fabrique de la créatine ainsi que de l’oxyde nitrique. Ce dernier est une substance gazeuse qui permettrait le relâchement des veines afin de
produire une congestion musculaire. Cette vasodilatation va donc permettre une accélération de la nutrition cellulaire en augmentant la quantité de sang dans les veines et dans les organes. L’oxyde nitrique favoriserait également la synthèse de protéines musculaires
provoquant un développement musculaire et permettrait alors de gagner en volume, en force et en masse musculaire.
POTASSIUM Le potassium participe à la propagation de l’influx nerveux et à la contractibilité des fibres musculaires. Il régule aussi les échanges d’eau à travers les membranes cellulaires, il aide donc à l’équilibre hydro- électique.
CALCIUM Le calcium est contenu à dans les os, le cartilage et les tissus mous (comme les muscles).
Le calcium joue un rôle dans diverses fonctions telles que la perméabilité des membranes biologiques qui conditionne ainsi les échanges), la conductibilité et la contractibilité. Il intervient donc dans la régulation des contactions musculaires. Il agit en collaboration avec le
magnésium
CHOLINE La choline est utilisée pour son action lipotrope, elle empêche l’accumulation des graisses dans le foie et les artères, en favorisant leur mobilisation. La choline aiderait donc à acquérir plus de définition musculaire.
INOSITOL L’inositol encore appelé vitamine B7 est également utilisé pour son action lipotrope. L’inositol est aussi un anti-asthénique, surtout actif en cas de fatigue musculaire.
MAGNÉSIUM Le magnésium est un minéral essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. Il participe à plus de 300 réactions métaboliques. Il agit en association étroite avec le sodium, le potassium et le calcium avec lesquels il doit rester en équilibre.
Le magnésium contribue notamment à la transmission nerveuse et à la relaxation musculaire après la contraction, il permet d’aider à lutter contre les crampes. Il est également essentiel au métabolisme des lipides, ainsi qu’à la régulation du taux de sucre sanguin et de la
tension artérielle. Il jour donc un rôle majeur dans l’équilibre nerveux et général.
ORNITHINE L’ornithine est un acide aminé, généralement associé à l’arginine et qui stimule la sécrétion d’hormone de croissance (GH). Certains experts pensent que l’ornithine serait deux fois plus efficace que l’arginine pour stimuler la sécrétion de GH. La sécrétion naturelle d’hormone de croissance décline souvent avec l’âge et peut provoquer une diminution de la masse maigre au profit du tissu adipeux. Chez les sportifs, la GH joue le rôle de brûle-graisse, favorise l’hypertrophie et la régénération musculaire. En augmentant son taux de manière naturelle et bon marché, on peut transformer son corps. L’ornithine stimule également les défenses immunitaires et favorise la capacité de l’organisme à éliminer les toxines et à récupérer.
FERMENTS LACTIQUES Les ferments lactiques sont des micro-organismes appartenant au groupe des probiotiques. Les probiotiques sont définis comme des micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont consommés, produisent un bénéfice pour la santé de l’hôte. En effet, les probiotiques sont
traditionnellement reconnus pour améliorer l’équilibre de la flore intestinale.
ALFALFA Alfalfa encore appelé luzerne, est traditionnellement utilisé pour ses vertus antifatigues reliées à sa richesse en protéines, en vitamines et en minéraux, ainsi que ses effets anti-cholestérol et diurétiques. Il semblerait qu’elle aiderait à réduire la glycémie et que sa teneur en
chlorophylle de ses pousses favorise l’élimination des toxines.
ZINC Le zinc est un oligo-élément essentiel pour de nombreuses fonctions de l’organisme. Il agit sur la synthèse de l’inuline, hormone secrétée par le pancréas pour réguler le taux de sucre.
VITAMINE A La vitamine A joue un rôle dans la reproduction et la régulation du système immunitaire, elle contribue à la santé de la peau et des muqueuses. Elle est essentielle à la différenciation et la croissance cellulaire, car elle participe à la transcription des gènes
et la synthèse de certaines protéines. Elle favorise également l’absorption du fer et semble jouer un rôle dans la régulation des réponses inflammatoires.
VITAMINE B1 La vitamine B1 encore appelée thiamine ou aneurine est une vitamine indispensable au métabolisme des sucres ou hydrates de carbone.
La thiamine joue le rôle de coenzyme dans le processus de transformation des glucides, protéines et des lipides de l’alimentation. Au sein des cellules de l’organisme, la vitamine B1 permet la transformation en énergie du glucose et des autres carburants
de l’alimentation.
Le pyrophosphate de thiamine (forme active de la vitamine B1) participe aussi à la dégradation de certains acides aminés qui sont utilisés pour fournir de l’énergie.
Le pyrophosphate de thiamine est encore utilisé pour la production d’acétylcholine. La vitamine B1 est donc nécessaire au fonctionnement des muscles.
Sans la thiamine, le fonctionnement du cerveau, qui dépend uniquement du glucose comme source d’énergie, est perturbé ; les réflexes sont diminués et on remarque une dégénérescence des gaines de myéline des fibres nerveuses, ce qui rend les nerfs
irritables et cause des douleurs sur le parcours des nerfs périphériques.
VITAMINE B2 Elle est traditionnellement reconnue pour être essentielle à la production d’énergie, pour participer à la dégradation des glucides, des graisses et des protéines et pour avoir une action générale sur les tissus et les organes.
VITAMINE B3 La vitamine PP est traditionnellement reconnue pour jouer un rôle capital dans la dégradation et la synthèse des acides gras et des acides aminés. Elle intervient dans la transmission de l’influx nerveux et participe à la production d’énergie dans toutes les
réactions métaboliques de l’organisme.
VITAMINE B5 Cette vitamine est traditionnellement reconnue pour être essentielle dans la production d’énergie à partir des graisses et des glucides. Elle joue un rôle dans la synthèse du cholestérol, des graisses et des acides gras.
VITAMINE B6 Elle est traditionnellement utilisée pour jouer un rôle dans le catabolisme des protéines et des acides aminés. Elle permet l’élimination correcte et régulière de l’urée découlant du métabolisme protidique.
VITAMINE B8 La vitamine B8 est un des principaux coenzymes, elle intervient au niveau de la production de l’énergie, du métabolisme des glucides, lipides et de certains acides aminés. Elle sert de catalyseur biologique des réactions fournissant de l’énergie à l’organisme.
VITAMINE B9 Elle est traditionnellement reconnue pour être nécessaire à la reproduction cellulaire. Elle participe à la formation de l’hémoglobine.
VITAMINE B12 Elle est traditionnellement reconnue pour être nécessaire au bon fonctionnement des globules rouges. Elle favorise la croissance des muscles et tissus et est nécessaire au bon état des cellules nerveuses. Elle est aussi indispensable au système nerveux.
VITAMINE C La vitamine C ou acide ascorbique est traditionnellement connue
pour stimuler les défenses immunitaires. C’est un défatiguant et un anti-inflammatoire. La vitamine C active le métabolisme cellulaire en favorisant la formation du glycogène musculaire, d’où son nom de « vitamine de l’effort ».
La vitamine C augmente également les capacités de travail et de rendement en permettant la mobilisation de neurotransmetteurs.
VITAMINE E La vitamine E joue un rôle essentiel dans la protection de la membrane de toutes les cellules de l’organisme. Elle est antioxydante, c’est-à-dire qu’elle contribue à la neutralisation des radicaux libres dans l’organisme. La vitamine E a aussi des propriétés anti-inflammatoires, antiplaquettaires et vasodilatatrices. Ces effets, qui ne sont pas reliés à son activité antioxydante, jouent également un rôle cardioprotecteur.
VITAMINE D La vitamine D augmente l’absorption intestinale du calcium et du phosphore, et provoque la minéralisation du tissu osseux.
La vitamine D affecte indirectement le système nerveux. Le calcium est un effet nécessaire à la contraction et au relâchement musculaire, c’est un tranquillisant naturel qui soulage la nervosité et favorise le sommeil, diminue la sensibilité à la douleur et
contribue à la détente des vaisseaux sanguins, soulage l’hypertension.
CARNITINE L-carnitine est une molécule de faible masse moléculaire contenant notamment une fonction ammonium quaternaire et une fonction hydroxyle qui lui permet de s’estérifier avec de nombreux acides carboxyliques. Dans l’organisme, la carnitine est principalement synthétisée par le foie et les reins, à partir de la lysine et de la méthionine, deux acides aminés présents dans les aliments.
La carnitine joue un rôle primordial dans le transport des acides gras à longue chaîne à l’intérieur du noyau des cellules, ce qui permet la production d’énergie sous la forme d’Adénosine TriPhosphate (ATP). Elle est donc essentielle au bon fonctionnement des muscles, y compris celui du coeur.
CUIVRE Le cuivre est nécessaire à la production de l’ARN qui fait partie du noyau de la cellule. Le cuivre contribue à la synthèse des phospholipides, indispensables au transport des acides gras et présents dans les membranes des cellules et le cerveau.
Le cuivre aide à l’entretien de la gaine de myéline qui entoure les fibres nerveuses, et contrôle la genèse de l’adrénaline et son inactivation.
Le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et à la maturation des globules rouges. Il active le transfert des électrons au cours de la chaîne respiratoire, agissant comme cofacteur de la cytochrome oxydase, principale enzyme des processus oxydo- réducteurs producteurs d’énergie. Le cuivre agit comme co-enzyme dans la formation du tissu conjonctif.
CHROME Le chrome est un oligo-élément essentiel à la santé. Le chrome augmente la sensibilité des tissus à l’insuline. Cela contribue à normaliser et stabiliser le taux de sucre et d’insuline dans le sang.
Il joue également, un rôle dans le métabolisme des graisses et des protéines et favorise l’action de plusieurs enzymes nécessaires au fonctionnement de l’organisme. Comme il permet une meilleure utilisation des sucres, il stimule le centre de satiété.
MANGANÈSE Le manganèse participe à l’utilisation des glucides et des lipides. De plus, le manganèse associé à une enzyme impliquée dans la lutte contre les radicaux libres, la Super Oxyde Dismutase, possède une action antioxydante. Il joue un rôle également dans le système de reproduction en agissant au niveau des hormones sexuelles, dans le système nerveux, dans les affections articulaires et la croissance osseuse.

 

  1. 5 out of 5

    :

    J’ai essaye ce produit et il fait désormais partie de ma routine matinale, j’adore le goût chocolat

  2. 4 out of 5

    :

    j’aime trop ce produi, vraiment super ! dommage que y a pas différentes tailles de pot

  3. 4 out of 5

    (verified owner):

    Chocolat, super bon. Il faudrait une version Nature et c’est la meilleure gamme,

  4. 4 out of 5

    :

    Super produit que j’utilise comme en-cas.

  5. 4 out of 5

    :

    J’ai commence il y a quelques semaines et maintenant je ne peux plus m’en passer.

Ajouter un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  TOP